Info Buro Mag
IDENTIFIEZ-VOUS

Code personnel


> Code personnel oublié ?
Recherchez
Traduire cette page:
Imprimer

Travail de demain : entre enthousiasme et inquiétude
Monde - 08/01/2018

Réalisée par Ipsos pour Revolution@Work, une étude internationale sur le futur du travail et les attentes des salariés en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux États-Unis, évoque une véritable prise de conscience sur la transformation de l'univers professionnel. 80 % des salariés sont convaincus que dans 10 ans les méthodes de travail seront différentes, et nécessairement accompagnées de conduite du changement. Les outils de travail, les contenus, les espaces de travail sont cités, mais aussi les contrats (que mentionnent 51% des salariés français). Ils sont également 61 % à penser qu’exercer plusieurs activités professionnelles en même temps deviendra la norme.

 

Des attentes accompagnées de stress

Le rapport met de plus en exergue 5 profils d'employés qui appréhendent les révolutions et évolutions qui traversent le monde du travail. Il y a tout d'abord « les enthousiastes », plutôt senior manager dans les secteurs High-Tech / Informatique (12 %), qui voient l’intelligence artificielle comme une opportunité mais qui craignent « une overdose d’informations et une concurrence accrue entre collègues ». Puis « les confiants » (11 %), quarantenaires évoluant dans tous les secteurs, à anticiper « une plus grande flexibilité sur les lieux de travail et un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle », tout en notant « une complexité croissante du travail ». Les « modérés » (ONG, secteur éducatif ou télécoms... ), s'attendent quant à eux « plus de flexibilité des horaires et à des transformations technologiques importantes », inquiets « du manque accru de sécurité de l’emploi et de l’augmentation du stress ». « Les menacés » (14 %), environ 45 ans, ouvriers dans le secteur industriel, craignent pour leur part « une augmentation du stress, une déshumanisation des relations » et voient l’intelligence artificielle « comme une menace ». Et enfin « les inquiets » (12 %), environ 45 ans, qui anticipent « un meilleur accès à l’information, mais s’inquiètent « du manque de sécurité de l’emploi, d’une durée de travail rallongé et soulignent que les entreprises ne sont pas préparées aux changements en cours ». Les Français sont surreprésentés dans cette dernière catégorie, souligne l'étude.

 

* Étude Ipsos « Tomorrow’s work » pour Revolution@Work menée en septembre 2017 dans 4 pays – France, États-Unis, Pays-Bas, Royaume-Uni – sur un échantillon de 1000 répondants dans chaque pays sur un échantillon représentatif.

 


[Retour page préc.]






Cliquer pour agrandir l'image

Etude Ipsos pour Revolution@Work : les salariés anticipent le travail de demain

Actualités | Bureautique/Informatique | Consommables/Accessoires | Courrier | Impression | Mobilier/Aménagement | Téléphonie | Evénements | Magazine
Mentions légales | Liens utiles | Contacts | ©Infoburomag.com est un site du groupe Pyc Edition www.pyc.fr